Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

nuit

dommage personne ne sait comment tu envisages de faire l'ombre te mettras-tu debout un parc à tes pieds et le bitume orange debout sur les statues et saisir la lumière face à face? par tous les marbres, les granits les mains ouvertes pour créer le vol...

Lire la suite

journal 93

Oui bien sûr. Ce ne sont que des alarmes, du bruit sur les tôles. Des steels bands qui font chalouper mon ennui. Le vent est en cloque. Il longe les façades, déboule dans les chéneaux. J’en attrape le vertige de le suivre au rythme de la manivelle agitée...

Lire la suite

rêve

prendre les mots, les rouler comme un fil sous les doigts. ne pas les casser quelque chose des brisants joue en moi avec des ciseaux. le ciel a déchiré son paquet de guirlandes et les réverbères font la haie mandarine. je passe, un amour à la main dans...

Lire la suite

journal 92

journal 92

www. linternaute.fr c'est de la nuit que j'attends le plus, comme si elle me devait quelque chose. même un rêve aussi léger serait-il. j'attends qu'elle pose sa main sur mon bras. qu'elle déverse dans mes veines par flux silencieux, la certitude du peintre,...

Lire la suite

poème

vous vous lèverez avec sur la peau une tache de questions et du travail à faire l'urgence de résoudre les pas sur un sentier d'éroder le corps air contre l'air et d'émietter les grumeaux de penser vous mangerez établi instillé vous déglutirez les filasses...

Lire la suite

flocons

Tout est levé. La nuit, comme un gibier. L’armée de la guerre et celle de la paix Le cœur, haut, Et la pointe des îles Levé le siège, l’embargo Levés le courrier La main et le doigt Levée l’aube entre deux mondes Et le désir de chair, avant que de lever...

Lire la suite

journal 91

petit coup de froid. normal la traîne, la bise et les pieds nus. c'est une manière de reprendre conscience de ces bonheurs nature qui encombrent les journées et que je ne distingue plus. je prends le plaisir par l'emballage, je dévisse les bouts, j'écarte...

Lire la suite

anti (petits sarcasmes antimoi)

je ne suis pas inquiète l'amour ne viendra pas. il ne passera pas le seuil ordinaire, franchira aucune ligne. je ne suis pas inquiète je sais, je contrôle, ne laisse aucune faille, aucun trou dans la serrure. il ne passera pas, même dans l'air ni dans...

Lire la suite

l'oeuf ou la poule

l'oeuf ou la poule

je joue à l'extérieur de moi, aux osselets, aux tarots ou bien la comédie... je fais figures, bonnes figures. cartes sur leurs tables. qui me connaît vraiment? j'essaie même plus de me faire surgir. inutile me dis- je. dans ce cadre précis, j'ai des contours,...

Lire la suite

poème

veuillez vérifier l'état de vos tristesses et vos attachements éteindre les transmissions dans les cendres vocales assembler vos bras sur les ballons de sauvetage décrypter les momies de l'enfance carotter vos petits Proust en duvet de farine le temps...

Lire la suite