Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

heure rose

heure rose

alors quelques heures un diadème d'aiguilles sur le ciel piquer le temps pour voir s'il est rose un jus clair à peines à l'os de tes yeux .....- tu pleures? alors ces heures que l'on égrappe de loin à même la vrille le sarment et la saoulerie rose matin...

Lire la suite

horizons

je m'assieds, contemple. bras inoffensifs personne dedans. le monde tourne j'ai le vertige, ivre manège. j'en ai assez de faire la belle, de sauter à la corde, de marcher sur les pointes...chercher quoi au fond? des acquiessements des encouragements,...

Lire la suite

semée

Parfois la poésie n’est qu’une bibliothèque de couleurs, comme le ciel se remplit d’assourdissantes meutes. Derrière le bleu. Sans image, l’orage. La tête est obscurcie Le cœur en arrêt Je sens qu’il faudrait franchir une douane Noire bien sûr Qu’il y...

Lire la suite

journal 66

journal 66

le rêve de Dickens/ Buss valider mes rêves. ce ne sont que des parts de la nuit qui n'auront aucune vie si je n'en retiens rien. alors de lever en lever, je tente de poinçonner l'irréel et le faire passer ainsi dans le bord des images. faire le compteur...

Lire la suite

héritage

mon père ne cesse de s'en aller. la maison est pleine de ses savates qui processionnent. le chat passe aussi. il étrenne les murs à angle vif. important de se frotter à l'espace et d'y gratter ses puces. le vieil homme fait dans l'invisible la gestuelle...

Lire la suite

journal 65

journal 65

affiche chine pont en ciel www.zazzle.fr ne pas explorer les ogives de la nuit, le pont, ses arches de fluide, noires parmi l'obscurité. prendre la ligne de l'arc. franchir la neige ses bouquets de lumière, les rampes et le tapis dérobé. la faille est...

Lire la suite

naevus

point de frilosité sous le bras. une histoire d'oiseau qui niche à l'aisselle bec et ongles. une douleur qui me rappelle que j'ai un coeur, du sang de ces nodules qui ont l'air de siéger dans le reste du corps en évitant la tête. ce doit être ce vieux...

Lire la suite

journal sous étreinte 64

croire en des choses subtiles demande de la force. plus ces choses sont fragiles plus il faut être fort pour y croire. comme un sarment sur la vigne, quelque chose de greffé qu'il faut laisser monter et grandir. je ne vais pas faire quelque chose "ensemble",...

Lire la suite

insomnie (...à demain)

dormir dormir. la tête penche parmi les fleurs. duvet de prairies et d'oboles mauves. je m'allonge comme l'ombre. j'agite mes doigts sur des contrebasses invisibles. amour, y es-tu ? à la danse, à mes caresses dormir dormir. les images rentrent dans leurs...

Lire la suite

au ciel

je me baigne. azur dedans. très bleu. antique ancien profond. c'est la couleur où je te rejoins. j'y crois. j'aimerais dire jaune ou rouge, une teinte moins commune. tout le monde aime le bleu. je suis comme tout le monde. c'est important. me trouver...

Lire la suite