Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

journal 65

affiche-chine-pont-en-ciel.jpg

 affiche chine pont en ciel www.zazzle.fr

 

 

ne pas explorer les ogives de la nuit, le pont, ses arches de fluide,  noires parmi l'obscurité.

prendre la ligne de l'arc.

franchir la neige ses bouquets de lumière, les rampes et le tapis dérobé.

la faille est interminable.

avoir des moments d'air sans le vouloir et ouvrir la porosité de chaque mur. esquisse de la pierre ponce.

on me souffle d'espérer - pas pour moi mais pour ceux  qui me sont venus- il faut prendre ce devoir au sérieux.

ne pas désespérer est un pas vers l'espéré.

c'est un engrais utile à prospecter le ciel, à y faire grimper mes parasites en quête de nuage. je dois déposer là-haut  sur cette blancheur redoutable l'enclume de mon être et installer le déséquilibre.

sans menacer le sol.

je rassemble mes éparpillés. je série les essences ( tant de peurs périmées encombrent mon dos)

je suis une émeute de troubles,l'hémorragie des désirs masqués.

dans le flou et mes inconséquences, je cherche les vertèbres des dieux.

mission de r-assemblage perdue d'avance mais à laquelle j'ajoute un ingrédient de remord et de foi.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

oreille d'un sourd 30/01/2013 09:12


... il faut imaginer Sisyphe heureux... car il arrive parfois que les enclumes s'envolent. Foi d'homme, pas foi d'ange !