Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

nuit

dommage personne ne sait comment tu envisages de faire l'ombre

te mettras-tu debout 

un parc à tes pieds et le bitume orange 

debout sur les statues

et saisir la lumière

face à face?

par tous les marbres, les granits

les mains ouvertes

pour créer le vol gris de ton corps?

 découperas- tu aux ciseaux le bord  précis de toi

me laisseras-tu tes chutes

la feuille décalque de ton souffle

jusqu' à ce que ton ombre et toi  vous soyez séparés

avec ce bruit opaque et la  nuit qui tombe

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article