Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

journal 127

rester allongée. le ciel s'est juste entrouvert. le store en métal gris bleuté est à peine relevé, à mi-hauteur des yeux. je reste allongée avec toute ma compagnie. me sens habitée de multiples présences. il y en a, c'est bien. le lit est vaste, il abrite...

Lire la suite

puisqu'il le faut

puisqu'il le faut

la vie n'est pas vide il dit. la mort non plus. je parle en pays de connaissance. la mort, ça ressemble à ces tunnels grouillants de vers, ces milliers de dévorations tranquilles qui investissent le vide de ton corps. plein il sera, si plein qu'il aura...

Lire la suite

Miuzz/Santaolalla

Miuzz/Santaolalla

ma vie idéale aurait cet air là

Lire la suite

journal126

achat d'une plume de poche en métal gris argent. le bouchon est serti de petits diamants en verroterie, lourd comme une armure baroque à la Mad Max, tandis que la plume si légère s'envole presque. les deux ensemble font un poids inattendu sur le papier,...

Lire la suite

primevères

bouquet. plonger mon coeur dans l'acide parfum des premiers verts, à fleur de visage, dedans. esprit des renaissances,es-tu là? respiration brève des jaunes pas mûrs. ne pas me fier à ce soleil de barrière,ce gamin dispersé dans les herbes. ne pas vouloir...

Lire la suite

poème

il faudra décrocher la tendresse du mur rose c'est un dragon qui a disparu du ciel ébroué ces essais de vol dans les portées de fleurs et de pollens ont dû tourner au coude des nuages, je suppose. j'apprivoise les nouveaux tarasques de la peur l'ancien...

Lire la suite

les croquemitaines!!!

les croquemitaines!!!

article tiré du site de la revue DECHARGE avec la permission de Claude Vercey>>>>. link I.D n° 444 : Le retour des croquemitaines (Début de chronique, à paraître en juin 2013 dans le prochain Décharge) L'élection, au titre de revue-du-mois , du Palmarès...

Lire la suite

corpus

je fais partie des amantes maigres qui jouissent par la faim dans les esquilles d'os des hanches des bras d'une peau collée à l'âme le plaisir course le fil mince des oiseaux il se fraye des trous entre derme et miracle jusqu'aux cils de Bouddha soulèvement...

Lire la suite

journal 125

plume bouchon plume bouchon plume. ..calme des jours monochromes. m'allonger sur un radeau. les mots reviendront. je laisse l'encre couler. elle a des choses à dire sans moi. elle court sur la feuille, fait des éclaboussures et puis de vrais mots aussi....

Lire la suite

poème

migration de revenants la saison de toi est une aubaine d'oiseaux la nature ouvre l'armoire les trous mités d'air s'envolent gitans des poussières et des sautes d'humeur on débourre l'amour dans le haras des corolles le shaker amoureux dresse le lit dans...

Lire la suite