Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

marche rouge

eros est un spasme, un bruit de cils, le début d'un mot qui s'oublie et s'étiole sur le bord des lèvres...eros se tient dans les abords du trottoir, quand la rue est trop vaste et qu'il faut choisir cet endroit de frôlement et de bousculade.la rue. eros...

Lire la suite

tout ce qui manque

tout ce qui manque

moment sensible aveugle au point de ne pas voir l'esprit se penche sérieux probable enclin la frivolité disponible sois mon maître, sois quelqu'un ce peut-être faisant école informelle. ces amis d'expérience vous et votre tendance ou bien quelqu'un d'autre...

Lire la suite

commun

j'ouvre le cahier. ..."c'était roux," disait-il. avons-nous tous de ces liaisons secrètes avec le vent ? ces coups de gueule écornant nos chapitres la liberté la liberté! avons-nous tous en nous de ces rencontres allègres, où se dissolvent les images,...

Lire la suite

aimer

et puis un jour aimer est devenu un verbe irrégulier, avec des conjugaisons hasardeuses et des terminaisons imprévues. il fait partie des exceptions, des sous- groupes, de nos participes sans accord. on tient à peine dans sa grammaire, on est en fin de...

Lire la suite

pärt

pärt

musique. jamais elle ne sortira assez fort. je voudrais qu'elle cogne contre mes murs, que s'étendent ses ombres oblongues, abîmées et qu'elle repousse très loin mon horizon étroit. je voudrais qu'elle traîne, les hardes effarouchées de ce vent du Nord...

Lire la suite

sur le fil de l'eau

sur le fil de l'eau

Un chenal, étroit, un port, le fond d’un escalier où s’entasseraient des humains, que sais-je... des têtes s’y baladent, flottille d’émotions. comme des nénuphars aux parfums divers, la peur, l’étonnement, la béatitude exquise de la mort en goguette....

Lire la suite

motivation

le jour de congé. on le commence avec une belle et bonne volonté, non ? on s’est levé avec allant et aux ordres de la correcte attitude : le bon manger, le bon laver, le bon peigner etc. on a choisi de ne pas se laisser aller, de ne pas faire le traîne-...

Lire la suite

pelote

pelote

avec les ongles , je viens dans l'écheveau barbelé de ta poitrine. tu as le coeur si compressé d'épines. j'ai tout le temps qu'il faut pour te rendre libre, si tu ne bouges pas. laisse ma longue patience défaire tes ecchymoses, laisse-moi crocheter ces...

Lire la suite

bris

est-ce que ce sont mes doigts, mes doigts qui décident de ma phrase? est-ce qu'ils traverseront le clavier en sautant, touche à touche, avec ce petit bout d'extase que ça va leur donner quand tout sera aligné. je ne regarde rien, l'écran invisible. je...

Lire la suite

propre

propre

lavé la tête il y a deux jours mais j'ai de nouveau les idées pas propres, une teinture aux franges grises. passer mon crâne à l'eau chaude, faire mousser. frotter mais ne pas trop en faire. tous ces cheveux qui se font la malle tandis que je reste là...

Lire la suite