Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

vert

pays

vous ne repassez plus par là. ce n'est pas un chemin aux belles balises... quelques verbiages sur les panneaux , des lieux dits inconnus et sans doute des bleds invivables. vous avez un jour perdu votre route et ce qui s'est prêté un temps ou deux à vous...

Lire la suite

toi

C'est toi. je ne veux pas te reconnaître. tu ne ressembles à rien. tu n'as rien de toi. tes cheveux, qui sont gris, tes filasses, tes chiens. ton regard vide. il n'y a rien dedans. ton corps qui est lourd, sans marge, sans détour. tes mains propres, frottées,...

Lire la suite

spasmodiquement

suis avec ce peu de sable, ce peu de limailles ou de cendres pour dessiner la folie qui me guette, celle de chercher sans rien trouver. j'erre dans des parfums, des odeurs, d'aériens laissés- pour- compte, ta présence non, ta présence oui. tu laisses...

Lire la suite

journal 103

je regarde l'étang, je suis cet étang. un lac a-t-il dit un jour. petit lac alors, fluide et dont le fond ne serait pas connu. je viens là j'écarte les branches, les herbes, ces restes de l'hiver qui sont secs, gris, à brûler pour en revenir à la naissance...

Lire la suite

présence

ces détails, ces couleurs ou ce bruit qui arrive et me suspend. c'est comme ça que ça revient, caché maintenant non plus dans les belles images mais dans ces lieux communs de la vie et qui ont été les nôtres aussi. les icônes, les grands moments, les...

Lire la suite

fleuve court

fleuve court

L entement je me fais à l'idée de mévivre, de n'avoir aucun ciel pour y attacher mes semelles. je m'y fais avec une patience sage, l'encouragement que l'on se prodigue dans les silences en se murmurant l'amour à soi-même. je me résous ou je m'applique....

Lire la suite

journal 95

que jamais l'on ne se soit vu, que ma voix n'ait jamais atteint votre oreille, ma main vos cheveux, vous et moi, internautes, n'en sommes pas moins réels. nous sommes tous - pratiquants de la bécane-, des êtres réels. il n'y a que la rapidité de l'échange...

Lire la suite

heure passée

heure passée

c'est l'heure et puis je n'ai pas retrouvé mes billes, poches vides dans les fosses de ce jour, mes petits courants d'air non plus, sur lesquels il faisait bon marcher avec des parapluies ou des caniveaux de soleil. je ne sais pas où j'ai posé le répertoire...

Lire la suite

journal 92

journal 92

www. linternaute.fr c'est de la nuit que j'attends le plus, comme si elle me devait quelque chose. même un rêve aussi léger serait-il. j'attends qu'elle pose sa main sur mon bras. qu'elle déverse dans mes veines par flux silencieux, la certitude du peintre,...

Lire la suite

anti (petits sarcasmes antimoi)

je ne suis pas inquiète l'amour ne viendra pas. il ne passera pas le seuil ordinaire, franchira aucune ligne. je ne suis pas inquiète je sais, je contrôle, ne laisse aucune faille, aucun trou dans la serrure. il ne passera pas, même dans l'air ni dans...

Lire la suite