Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

journal critique

journal sous étreinte 31

sans bruit .sous chape le monde. mais ouvrir les oreilles les ramifier les envoyer comme des doigts cueillir. un papier, le craquement d'un plastique sous la chaleur, le souffle de l'ordi, la langue du chat sur sa fourrure, un pas, une goutte qui tombe...

Lire la suite

journal sous étreinte 30

le silence encore. la maison, tranquille des corps enfuis. rechute des neiges un froid sans dents un froid de lèvres de pulpe de peau que l'on sucerait pour déguster. je peine à me hisser hors. à naître à nouveau. défaite de Noël. comme une habitude en...

Lire la suite

journal sous étreinte 29

dominante baroque, clavecin et viole de gambe. sons aux feutres et le matin qui en tire un suc doux, régulier métronome. je scande à l'ancienne le lever du moi. les planchers grincent un peu, les hautes fenêtres allongent leurs draps de lumière sur les...

Lire la suite

journal sous étreinte 28

ai-je le choix? comment dire sans chercher parmi mes vieilles images, mes objets, mon paysage familier, ce quelque chose qui vous ferait saisir ce que je vis? comment exprimer l'étrange, la fascination, l'état hypnotique qui en a depuis le premier instant...

Lire la suite

journal sous étreinte 27

ingestion des petits os du matin, poudre pour garder le squelette en état marionnette. tiens donc? prescriptions minérales. ne suis-je pas déjà pierre et dure? je tiens à ne pas couper le fil. qui animerait mes pas si je rupturais d'avec les derniers...

Lire la suite

journal sous étreinte 26

ça y est, j'ai replâtré le masque, tiré l'âme à quatre épingles. c'est reparti pour quelques jours "d'âmidon" . il y a des jours qui ressemblent à des saisons. un froid intense vous parcourt, vous grelottez d'automne. et puis vous faites un demi- tour...

Lire la suite

journal sous étreinte 25

Retour. Temps en creux. Dans le profond de la main. Qu’on épaissit de sable. De poudre. Ici de neige. Givre ice cream à sucer lentement. Délice de saison, l’intégration des glaciations. Retour dans cette coquille blanche, ce calcaire premier. Les oiseaux...

Lire la suite

journal sous étreinte 24

médecine. pots barbituriques dégagements du corps en touches baiser ou dormir serait-il un vrai remède? pouvoir décrisper sa soif sur une pince clampée de rêves sans retour. entretenir son drame à quoi bon autre chose on en revient toujours aux mêmes....

Lire la suite

journal sous étreinte 23

à la tenaille. broyeuse de côtes , de viandes au ventre. l'étreinte du vide dans la chair. il faut bien visser quelque chose. éprouver cette vie. compression de douleur qu'on décide de plaquer contre soi et de drosser à fruits de poings. mon flanc s'essore...

Lire la suite

journal sous étreinte 23

Crispation sous le drap. Le jour ressemble à ce lever de cuisses, cet arc léger qui s’habille de flèche. L’homme gémit. Le dos plie dans le creux du soleil et soulève l’azur. L’arbre grandit et grimpe l’horizon de satin. Légère apparition d’une montgolfière...

Lire la suite