Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

journal sous étreinte 31

sans bruit .sous chape le monde. mais ouvrir les oreilles les ramifier les envoyer comme des doigts cueillir.

un papier, le craquement d'un plastique sous la chaleur, le souffle de l'ordi, la langue du chat sur sa fourrure, un pas, une goutte qui  tombe dans l'évier. tant de bris indéfinis petits et sautillants.

le pavillon s'emplit de silences grelots. dehors le profond du foehn hante les arbres, et reprises dans chaque bouleau, une rame de sons diffus, une histoire  dont chaque voyelle serait si distendue qu'on ne saisit plus rien mais qu'on écoute encore et encore...

le silence trait le lait d'étoupe du matin. j'écoute le dessous de la vie, à revers.  ça dort encore et j'ai la bouche collée cousue. lèvres mutiques suçant les poèmes du dedans

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article