Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

poker-mots tires au sort

doublure

j'accuse réception du courrier d'éternité les âmes dupliquées jouent au miroir chaque oeil en chute libre dans la vitesse de la lumière et une épiphanie de pâleur sans cesse sur mon visage mourir semble d'une discrétion infinie à vrai dire je mets de...

Lire la suite

angelure

ainsi j'ai mon plantage d'anges, mon grand champ d'édredons l'étendue séraphique des vols en éther mes coups dans l'aile mes espaliers de reins si nous montions en fruits ma serre apprivoisée où chuintent les candeurs des grelots papillons des poudres...

Lire la suite

voyage

voyage

j'envisage un départ par wagon- quel joli mot que ce "wagon"- venu de nulle part si ce n'est de l'étrange. j'envisage, je le prends de plein fouet en pleine gueule l'instant y a rien l'instant y a, des claques de lumières et d'ombres dans les tunnels,...

Lire la suite

écriture

de haut en bas l'encre se jette au pays des aurores elle tombe vers le sol comme les dieux se donnent merveilleuses colonnes de prière le ciel s'offre aux hommes écriture sacrée ou sacrement des gouttes intaille divine d'une pluie noire sur le blanc des...

Lire la suite

distance

distance

le plus court chemin c'est celui que je coupe des ciseaux de jambes je coupe j'entaille et je marche des pointes je toupie le poème je fais le grand écart c'est la danse l'unique valse qui compte un deux un deux un deux... bien sûr que ça tombe sur trois...

Lire la suite

sur l'aube

Même si tu n'y touches pas l'aube est un baiser les bords à vif de lèvres sur lesquelles se balbutie le poème que tu essuies la nuit ou te prives de jour l'instant est là suspendu sur ton naufrage interrompu d'éternité qu'importe que je la prenne plein...

Lire la suite

syndrome

petite syndromatique des causes perdues jeter son ombre et choisir des orties passer l'arme à gauche et s'en trouver adroit être matin et se sentir inachevé choisir un noir pour des noces à blanc mourir un peu tout en aimant beaucoup rire sous cape en...

Lire la suite

poker

shooting indélébile il y a maintenant un leucome entre mes cils une talure de lumière plantée dans la fabrique de poème je recale mon mythe noir dans une autre lune j'y croche à la manille la galère des pupilles

Lire la suite

poker

lourd pesant de soleil quelques attaques furtives aux rayons anonymes charge de fers chauffe de lames les équerres de la marche soudoient la neige toutes les lumières en pointe coulant par le chinois d'hiver une mouche bleue aux mille losanges percute...

Lire la suite

poker

architecture bivalve du poème la pompe à submersion nous noie hyperchromie d'un sang de feu rompu tu as fendu une boutonnière à la place du coeur qui coule son petit picpoul je picole ta colère signée à coups de croix comme des tulipes sur un écusson...

Lire la suite