Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

voyage

 

 

j'envisage un départ par wagon- quel joli mot que ce "wagon"- venu de nulle part si ce n'est de l'étrange. j'envisage, je le prends de plein fouet en pleine gueule l'instant y a rien l'instant y a, des claques de lumières et d'ombres dans les tunnels, la crémaillère des jours et des nuits entre tout. je te parle encore même les yeux perdus, le vague est un remords où je vis mes errances, je te cause de partance et un peu de la mort, l'au-delà des fenêtres. il ne nous reste rien. des fausses rencontres des doublures de vie.  tu ne me portes même pas contre ta peau alors que moi  alors que moi j'essaie de t'ignorer.

 

j'entreprends le cri en architecte, l'empilage des poèmes avec gradins ouverts. faudrait prendre une échelle pliante, parfois je plafonne dans les étages. je ne sais même pas pourquoi cette varappe intime cette tentation de ciel alors que je suis en vertiges. je refuse d'imaginer un croisement horizontal. toi la-bas et moi ici et ce point de génuflexion où je me briserais sur le champ de te voir. faut même pas y songer, les molécules ont de la mémoire et cet aimant achèverait ma vie.

j'envisage ce départ sous le rabot avec une lame bien aigüe pour entamer le bois..je voudrais au moins laisser une marque dans le coeur de la sève.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article