Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

réveil

 

me faut repousser les fagots de l'enfer, suis si tentée par ces mutilations au feu. pour le coup je ne prononcerai plus que des lampées lunaires, un chant mobile comme flotteur spectral sur des surfaces d'eau.

j'entends le rappel des saisons primitives où s'embrouillent à souhait les dents et nos langues, baisers propices entre luxe et sexe, dévoration de rossée et d'eau.

 

j'ai l'amour mixé permutable. chaque lot d'oracles réactive sans fin mes apprêts d'absence et d'être, parlementaire bavarde naviguant entre rainure droite et séduction à la courbe, l'indice dual des balances ordinaires.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article