Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

territoires occupés

 

 

soumise à l'impératif besoin d'agir de saccager quelque chose. je me suis remise à la rénovation de ma maison et me voilà dans les bas-fonds à tirer le plâtre et la taloche et puis à peindre  pour émerveiller un peu le sombre
c'est harassant de routine et de répétition,  ce truc qui lime autant le corps que l'esprit
je choisis un bleu anglais ou breton ou d'un quelconque amour de ciel, un de ces bleus qui pavoisent au-dessus de la mer. pour embarquer sans doute  entre les "mouchettes" de sapin suisse

 

et puis avec un entêtement de chaudron je décape des murs fleuris pour redéfinir un blanc de porcelaine. la mort peut-être et son linceul tout propre tout neuf .
j'écoute le gazon faire sirène chez le voisin
 et le chenal d'un bas d'escalier vêtu de voiles oranges  tremper ma plage d'un sel amer

ô mes mains qui ne serrent personne

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

muriele 29/04/2011 13:32


ô mes yeux qui serrent vos mots