Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

quelque chose

art-abstrait-naturel


psaume des longues haleines
des fruits encore légers de fleurs
de l'éventail de poudres d'un soleil neuf

psaume au soufflet
feu de mélodies
ce balancement formidable des plaines

si le monde chaloupe c'est qu'on laboure des prières
et que les terres dures s'emplissent de chants

pourquoi est-ce que je veux  quelque chose de l'amour
  j'ai la main ouverte à perdre tout
mon sable au pochoir du vent


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Mi 18/03/2010 14:56


La main ouverte ne perd pas toujours, elle attrape parfois des lignes de vie qu'elle ignorait.