Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

musique

festival-fanfares-guca-serbie-L-5



à l'embouchure
mes lèvres comme un lacet de soulier
je dois avoir des airs qui marchent

au corps
peut-être suis folle
et tout ce que la main cueille avec

jamais ni maintenant
ni le temps 

une fanfare roule mes cigares
la fumée bleue
 penche et tangue

  à la balançoire des silencieux
un pied dans l'arbre une main dans la tombe
épuisée de n'y jamais rien entendre
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article