Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

poésie

 

je verse un petit tas de mots, une coulée d'intense. poésie à l'éponge. j'ai un lavis sous les paupières et les mains ivres. cela fait un rendu fragile, suspendu  entre le ciel et l'eau dans lequel se paument des mouches ou des poussières. je verse j'arrose la pousse au coeur des murs. il faut le faire avec méthode, ni trop ni trop peu et chuchoter ensuite un cantique au centre des pistils. attendre que gonflent ensuite ces bois drus de toute cette pisse d'or. à quoi sert-il d'être de l'averse?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article