Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

parole citoyenne

 

le silence est le linceul de l'amour. bande monochrome tout autour. on noue ainsi les morts de stries muettes. la vie sûrement est dedans, à l'étouffée étroite. j'ai sorti mon canif. je taille dans mes jupons de cagoule des yeux et le tour de la bouche. un souffle implosé. l'air me rentre jusqu'aux saccages. effets ventouse. j'ai trop manqué  pour ne pas  dépressuriser de violences et de colères. ne veux plus ne peux plus la douceur. regardez-moi quand je vous crie! cette déflagration nourrie des terribles violences faites à nous autres les  bâillonnés du temps et de la vie. et tant de laissés pour compte

 

                                                                                                                                                 ↓

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article