Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

orage

 

 

 

écrire le matin d'une encre sèche,  pleurer rend l'écriture aride.  plus le corps se liquéfie plus la voix  s'érode et blanchit.  je cherche après l'orage le sol éparpillé. la gale chagrine  de mes images et je brocante les restes. bris d'humaine par touffes dans la pelouse.

 

infiltrer les mousses rases, à la seringue hypo-grammique. un mot coton un autre mercurochrome, baume pâle  et coquelicots anesthésiques.  laisser quelques bras  en suspens.  dans l'espace.  pour des greffes spontannées sur des cahiers volants.

arpenter mon désastre sans savoir par quel labyrinthe, et compter et recompter le boulier  des troènes qui longent  le domaine.

tenter de rassembler  une à une mes pièces, le matin d'une encre sèche

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article