Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

même à blanc

Parlez prononcez encore

Désarticulez-moi de ces secousses  

Séismes secrets au cœur des molécules

Hurlez oui hurlez même à blanc

Chaque mot de votre amour  gonfle la Terre de puissantes essences

Chaque mot de votre voix d’amant

De votre voix poète

Qui trace la migration des fins du monde

Fertilise la roue des aubes

Ne cessez jamais de vous tenir ainsi  yeux fermés dans le feu

Nuit

Jour

Il n’y a pas de rêve heureux

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article