Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

la nuit venir la nuit

 

 

 

 

ô la fosse des heures

privilège sombre dans le fond de mon ventre

comme l'envers du monde l'envers de mon monde

je t'écoute avant le temps je t'écoute avant le frôlement

avant le vent dans le harnais des arbres

 

j'entends la nuit venir la nuit

quand je compte les fuseaux sur mes doigts

une absence au centre de la main

frisson de veines

la terre te connaît

la terre te sait

te suit

t'a pris en chasse en licence de filature

elle est jardin aux aguets d'un vendeur d'eau

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article