Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

dimanche

la soucoupe en partance pour dimanche, gare Verger et Plaine-Infinie, est sur l'aire du départ. veuillez prendre maintenant votre ticket et ajuster vos gilets sonores. vous voyagerez en Rachmaninovsous la conduite du maestro Lang Lang.

j'ai le temps. je m'allonge dans le sas de l'attente, mes yeux de mouche dans la trousse du voyage et  mes intentions dans un porte feuilles éparses.  les projets ont été soigneusement triés. n'en reste plus qu'un, épuré, réduit à la ligne d'horizon: intégrer l'éphémère dans la cuisine à partir d'un bocal de cerises. j'envisage l'affaire avec un sérieux d'expéditionnaire. je cadre je recadre le projet, je serre j'effrange aux ciseaux. il s'agit de ne passer à côté de rien. le temps d'absorption doit rester assez long pour être digne de cette apparition soudaine d'un temps passé et  assez bref aussi, pour laisser en bouche une saveur nostalgique comme une empreinte sans formule. il y a la tarte, la compote, la coupe avec crème double, l'assiette nature parsemée de pistaches... 

je ferme les yeux, c'est dimanche. je prends ça au sérieux. ce n'est pas parce que je ne prie plus que des reliques de printemps, que les dieux de l'oraison ne réclament pas leurs rites. je mettrai un chapeau, un tulle mauve et un col propre. c'est la messe et je n'ai que des orgues barbares. au piano on joue Encore. le dimanche n'est pas mort...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article