Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

constat

je sens la danse. les pas chassés comme une suite d'ombre je glisse sur ma vie sans pouvoir - oui  avec l'impuissance de poser  l'encre. je ressemble à une coulure éphémère sur un temps pisseux. et c'est lente liquéfaction, de plus en plus évidente de plus en plus nette au fur et à mesure du trouble qu'elle fait de moi. je finis mon trait comme une secouée de taches sur un cadre de buvard. mon corps s'impreigne  s'enracine dans le flottement incessant de vivre. je traverserai l'existence sans trouver la mienne et je sens mon âme autiste ni sur terre ni au ciel, dans les limbes désespérantes de ne savoir aimer. plus le temps passe et plus il devient difficile de me résoudre à cette dissolution

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article