Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

Bruxelles 5

16h. je roule  belge, plus sérieux, plus étroit. la Gare Part-Dieu de Lyon a été la super épreuve dont je me tire avec des pirouettes et des sortilèges. les Belges  se  confondent avec le troupeau moutonnier et  muet que je constitue en seule Suisse. j' essaie d'être parm ice  tout, en ayant tout l'attirail isolant, de l'Ipod aux lunettes noires. je fixe le vague, why not, cela donne l'air intelligent. je joue les blasées dans le "salon papet myrtilles" du TGV. Bruxelle-moi mon chou... pour faire monter la crème. parmi tout ceci, une masse de vacanciers gris, pas bronzés mais bel et bien gris. c'est fou le nombre de mousatches - masculines- féminines toutes confondues- qu'il y a  dans  le grand chenillard contemporain.

je viens de saisir le fonctionnement des WC façon cageot. on pisse étroit et on prie qu'aucun virage ne vous transforme en goupillon sacrilège.

et puis, maintenant, plus calme je me dis que l'essentiel est de bien écouter et de durer ainsi les yeux mi-clos jusqu'au miracle entre bières et frite- le pluriel est volontairement sectaire. je me surprends à maximer de fatigue.

 

petite poètique idiote. un pied derrière l'autre: mais dans quel sens j'avance en regardant ainsi le dos du paysage? 

il faut poser un accent, quelque chose qui vous arrime dans la mappemonde: l'accent belge se coince entre graviers et  plates bandes, voire plat pays

accompagnement: parfois on se surprend à avoir pour soi des soins très trè très palliatifs... 

où que je sOis, j'échange volontiers ce "o" en "huis" : et alors tenter d'être ainsi

depuis que je suis allee dans ces W C, j'ai l'impression d'avoir troqué en odeurs ce que j'ai déposé en liquidités

 

Remplr le carnet  de voyage d'un seul trait, ne pas donner de haltes à l'écriture, ne pas stopper l'élan, poursuivre sur la lancée d'exceptions mises buot à bout. car tout dans ce periple est excption et ne retournera pas à l'ordinaire. j'ai choisi de suspendre mes négociti0ns avec le futur, de ne pas mettre de clauses en petits caractères au fond de a lpage. ce sera fonce ou crève

 

grand Nord, la France d'en haut de la carte. cheveux de blés tondus, cultures de ciel  immense bleu. rien ne l'arrête. il prend largement la place des deux mains en visière.. comme il fait jour je me demande ce  que serait la nuit dans ce grand plat de blé soufflé.

par ci par là  des sourcils forestiers ( oui cela me fait pnser à des sourcils et j'aimerais tant monter  un peu  pour miex voir la geule du paysage

 

enfin  l'hôtel.... tombant de sommeil

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article