Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

in vinum







le vin est bon, de cette rouge couleur qui -parait-il- dit tout.

il glisse sur mon chagrin comme un onguent de saveur et je me laisse prendre et aimer de cette légèreté d'idolâtre dyonisiaque.

le vin que je prends dans un verre de  transparence, comme un rappel de l'eau.

quelque part dans un étrange ailleurs , un homme  à la beauté plaisante écrit et grave pour moi l'éphéméride du supportable.

le savoir lointain, inconnu, parler ma bouche ma propre bouche  donne à l'écoulement du temps une présence une colonne sur laquelle m'appuyer , ne serait-ce que pour fumer ma clope imaginaire.

mince presque jusqu'à la transparence, l'étole du mystère des saisons est pendue au cou,
et coule encore l'insaisissable saveur de l'eau de poésie.

 

qu'importe l'écho que cela fait, une goutte qui tombe fait un bruit de goutte.

je balance entre des ouds et des tambourins danseurs et cette pincée de musique qui ondule et monte  donne à mon ventre sa paix et son éclatante jeunesse.

une fois, il était une fois un amour de montagne, de force éruptive

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article