Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

ainsi

la folie m'appartient
nuit
du silence de ceux qui sont doublures sur Terre

qui croise la transparence ne saurait s'y arrêter
ni la saisir

l'âme est en cage
le corps cherche l'apaisement
perdu  dans ce vôtre monde

les brins jamais ne se croisent
et les faces de soi ne sauraient faire image

la voix intérieure chante
la bouche déconne
rien ne peut devenir vrai
dissociation supplice



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article