Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

mahler

mahler

mahler mort un 18 mai âgé de cinquante ans...

Lire la suite

le cadavre exquis de Breton

s'il est une poésie dont il est de bon ton de se distancier c'est bien la poésie surréaliste. se construire en dehors de ce courant a été la tâche ardue de toute une époque où débarrassant la langue d'une portée "au-delà-surréelle" on n'a gardé que le...

Lire la suite

mono-loque

le silence est un thème essentiel de mon poème.il s'inscrit comme un motif végétal dans ma chair et mon sexe. -par mon histoire personnelle qui n'a d'autre importance que d'être la seule que j'ai, bien entendu- mais écrire va bien au-delà de l'expression...

Lire la suite

ostracisme

morsures à la langue. je fiche mes crocs dans tes muqueuses. comme je t'en veux de n'être pas de tes choix, comme je t'en veux jusqu'au bout des impatiences de ce que je ne serai jamais. morsures à la langue, une simple goutte suffit pour mettre du rouge...

Lire la suite

le mien

le mien

quand il n'y a plus moyen de dire reste le cri de son corps aussi long serait-il aussi fort et triste puisque aucun mot ne frappe au sens au coeur ni ne déchire les membranes montent plus puissantes du profond des barrages l'eau de vie, l'onde respirante...

Lire la suite

rhume

Le goût sucré des pollens comme un essaim à pleine bouche pacotille des fleurs jetée au fil de l’air que l’on tète en sirop chaque soleil qui passe ma soif est assise aux chaises des terrasses avec un nez dedans et le calice des jours ce rien d’un trop...

Lire la suite

je, ce sujet aux cent phrases

le blog journal extime ...tout y passe. du meilleur au pire. cent fois le je s'y tourne et retourne se mirant se détruisant. petit courriel bref et pourtant empli de cette question qui remet tout en questions...qui sommes-nous pour tant parler de nous?...

Lire la suite

arbori-gène

arbres des auras irrigant le vol des sèves de la Terre. serrer contre ma peau ces deltas de veinules écouter toujours le battement végétal arbres éventails ébrouant le miasme volatil de nos misères ouvrir les fenêtres accouder mon coeur au souffle arbres...

Lire la suite

à la tourne

à la tourne

l'appel d'un nuage j' enfile l'éveil sur mon corps délit le costume de vivre le gâchis sur mesure de boues et de pluie nègre quelqu'un se lève aussi puisque l'horizon monte assis sur le fil de ma terre il dresse la lumière dans le cerceau des yeux faire...

Lire la suite

xénos

xénos

prendrons-nous dans le ventre ces rues noires de Tunis nos veines cisaillées administrées de haine et cette peur odieuse de qui s'épèle autre la prendrons -nous enfin à poings blanchis une tranchée après l'autre jusqu'à ce qu'amour s'en suive tu viens...

Lire la suite