Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

vent

tempete.jpg

ne me dérangez plus
 a dit le vent échevelant les fenêtres
je course de vraies plaines
des jardins  et même des carreaux où s'agitent d'authentiques baisers
ne me dérangez plus
lisses transparences
fermées comme la lune 
funestes sables cuits pour des éclats
 mes poumons sont d'un seul souffle
 de feu ou de gelures
caressant  d'impures caresses
pétrissant  charriant brassant
de vives chairs

vos vapeurs de fond de cuve
 ne sauraient faire hurler le goulot des naufrages
je suis ce bruit de corne et la mer qui respire

le dit du vent décoiffe  mes yeux


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article