Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

pénombre

portrait ds la pénombre 007

j'entends ce violon qui frotte le lointain
cette gerbe de notes sur des touches taffetas
lamentation de limbes perdus


le pas des archers de la nuit
accroupis à l'aguêt
pisteurs des décombres
de l'ombre de moi

j'entends que la plaine s'étire et part
qu'elle glisse entre
fosse parmi les fosses
l'insinu d'un frisson qui charge l'étoupe
et absorbe l'ailleurs

j'entends le parquet de la danse
où sont suspendus des bras 
loques grises des pénombres
  de l'émoi.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article