Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

silence tellement

si loin si frivole

si friable à me briser sans cesse

mon cri  broyant le noir

silencieux tellement

à s'arracher la peau

de honte  de lèpre humaine

sous la crécelle la main tendue et la misère obscène

errante

étrange

flairant ma faim

ombre sauvage  noyée dans la sauvagerie des ombres

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article