Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

sans

source des ombres. le temps s'en va au fil de l'encre. ruisseau tranquille dans  des pays sans histoires.

je suis  de passage, dans des contrées subtiles, de l'odeur douceâtre d'un encens vanillé.

traversée sans périls, sans accrocs, insaisissable. un monde de paillettes suffocant dans les airs, brouillard et flocons. 

y dire quelque chose et cela tombe aussi, comme tout.  lentement et inéluctable.  mes mains agrippent les

espèces cotonneuses mais on ne remonte pas  à califourchon sur le grésil à l'assaut d'un peu de ciel.

c'est la blancheur, l'étendue morte où il faut savoir attendre.

modeste

comme le vide qu'il y a dans la tête et que m'échappent un à un les mots, les verbes et les trésors.

je me sens perdue, exsangue et blanche moi aussi. avec mes enfants morts et le gel partout. 

feuille blanche.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article