Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

recette

choisir parmi ses douleurs une poignée à textures variables. le choix importe beaucoup pour le temps de cuisson certes mais déterminera également les pointes amères et les subtiles saveurs à rabâcher. prendre donc un soin particulier à ce tri primal.

nettoyer ensuite patiemment les produits épineux, flumeux et les tiges à feuilles dures. certaines antiques espèces de douleurs ont des filaments qui restent entre les dents. prendre donc vos peines aspergillaires et élaguer profondément au couteau économe.  tout ce qui tombera profitera à l'humus de vos jardins intérieurs.

commencer alors le travail de découpe. détailler avec un soin particulier les tumeurs affectives, saignantes ou sèches. une julienne de névroses ne respectant pas une bonne régularité du coup de lame influencera largement la qualité de vos croquants, sans compter qu'elle déparera tout de suite l'aspect visuel de votre mijoté. certaines douleurs demandent la rouelle, d'autres le hachoir à bascule, pour certaines contentez-vous d'un émiettement délicat, chacune d'entre elles méritant naturellement une attention privilégiée adaptée à sa nature.

donc ne pas traiter  votre migraine somatique anti-baise de la même façon que votre premier chagrin d'amour. les abandons essentiels demandent qu'on les guillotine promptement- ils souffrent des manipulations douteuses. le mépris peut quant à lui s'accommoder d'un travail plus brut, tandis que vos émotions négatives réclament d'être traitées sous l'eau ou au masque de plongée afin d'éviter que les yeux ne vous piquent.

 

une fois ce long travail mené à bien, vous pouvez  sans autre  saisir le tout à feu vif. ou alors à la vapeur, selon que vous êtes déjà obèse du coeur et overplein de peines poly-saturées. l'important c'est de s'occuper rapidement de ces ingrédients. l'attente, même dans des conditions parfaites de réfrigération, nuira gravement à votre état de salubrité. vous pouvez aussi réduire longuement et laisser votre faitout sur le coin du quotidien quelques heures  à feu moyen. par expérience, je sais les douleurs susceptibles de rendre beaucoup d'eau. 

quand vous estimerez votre réduction  ayant atteint son maximum, mettez en pot et oubliez ce truc. ce produit ne vous rendra service qu'après une longue période de maturation et de bonification.  ce fond de douleur apportera cette touche absolument exquise perso et originale dans chacun de vos écrits, mais dans ... un certain temps.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article