Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

poème à clés

femme-au-miroir.jpg

 

j'ai ce visage, cet étonnement surpris, présence clandestine qui se montre à la fenêtre

la maison est-elle vide ou quelqu'un y vit-il?

dans le coude des corridors une ombre

dans la fin imprécise d'une lueur qui s'achève au lointain

dans ce bruit qui grince ou pétille au plafond

j'abrite cette intruse apprivoisée dont quelquefois les voiles me rappellent le léger des lucarnes et l'envie du soleil.

aussi ce parfum

pareille traînée à n'épingler dans aucun herbier

aussi l'aiguillée d'ombre au zénith des cadrans

le frisson

aussi la fuyante pensée

 de plus en plus défaite

de l'amour que je t'ai laissé

comme un vol de mites au sortir de l'armoire

quelqu'un dort au fond de moi

étranger encore dans l'ivoire

un mouvement ne serait-ce

cette impression habitée d'un mystère

les sésames un à un je les teste

formules aléatoires

je cherche le mot de passe

poème sans empreintes

à graver dans la serrure.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article