Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

ouvrage

je puise à la pelle,  à bouts d'ongles dans ce petit tas de folie qui me sert de coeur. mon front contre le front du mur, à palper les ondes de brique. folie vaste ampleur pour enterrer le vide. je bâtis la grande maison du vent en forçant des épaules, courbes ployées. 
puise mes trous de porte, mes béances de fenêtre, le manège déliquescent des cheminées de ciel. je puise la suite démunie de mes désaffections de vivre.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article