Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

nuit

encore une nuit sans phare pour creuser des tunnels

une nuit de réglisse sucée à bout portant

et qu'on tient les mains jointes  sur de sombres dentelles

une nuit  orpheline

une nuit d'émigrant

alourdi de valises étiquetées  très loin

lourde à s'assoupir assise sur le voyage

les yeux pendus le coeur ballant

entre des fleuves et des sablières

 ma jambe étreint  l'espace

sur de jolis linceuls

il fait nuit en dedans

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article