Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

chanson jaune

bonnard_nu_jaune.jpg

 

c'est un mal de jonquille
comme une arête d'os
une fibule

une esquille
pour me brosser le dos

 

le jaune de l'ivoire
ou le jus d'un pressoir
la flèche toute pelée
d'un ancien noisetier

 

je poste des mésanges
des viandes d'oiseaux de mai
et ça fait de l'étrange
sur mon petit boulier

 

ce sont des tripes nues
des verbes secouées
les arbres d'une rue
qu'on vient de balayer

 

je revois ta parure
de mal appareillé
tu tendais vers l'azur
un arc pour jouer

 

on dit dans la nature
le corps est déployé
mais je suis immature
comme un printemps pas fait


extrait de" ce diable d'entre-feuilles" recueil sans ed.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article