Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

mesures

jardinint

il y a un orgue de barbarie
entre tes échasses
sa ronde
raye  ma vue comme une jupe de fille
il y a ce pas trop tranquille d'étourneau ivre qui flanche et picore des yeux de vin
le métrage de deuil entre le ciel et l'eau  fait une traîne parfaite sur laquelle dérapent les âmes à la glisse
me perdre est une route
retracée
me perdre
la main contre le mur
qu'il y ait sur le son de la poudre et des sciures

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article