Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

mal de vivre

j'habite la campagne avec des Bronx de pâquerettes et des bornes de vache tous les dix mètres, une zone en friches où s'érigeront des buildings de blé mou et des espaces patates, une avenue bleue avec un sémaphore de jour et un autre de nuit. quand je traverse mes bandes jaunes, c'est que je me range des colzas. j'habite là quoi, où les tumultes et les bagarres sont des scènes de ménage où l'on frise la rupture pour une main sous la table et la Liberté abandonnée sur l'étagère du chien. j'habite ce truc toujours peigné qu'on appelle campagne- tous mes "péones" sont des coiffeurs de pelouse- un jardin planté au coeur du bordel. comment voulez-vous que l'on croit à ma poésie d'avant même le péché? j'ai traqué ma misère, même elle, a l'air joufflue et avec mon petit sexe de chez Clarins, je suis dans le Girlywood aux spasmes propres. comment voulez-vous qu'on prenne au sérieux l'hébétude helvète, ce gros bébé tétant ses doigts boudinés de chocolat. je suis bien trop confortable pour que quiconque considère mon mal de vivre comme authentique sans penser ..."pauvre petite fille riche"

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article