Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

le prix

c'était un bel amant.il avait cet air un peu fou des désirs un peu fous. sa bouche dans ma bouche à ne plus savoir comment renaître deux, ces rencontres entre la braise et l'incandescence, ce silence si bruyant pourtant de nous dévorer dans les violences douces de la faim, quand la nuit tombait en complice sur ces agapées, ces noces saignantes. il venait selon son plaisir, tenant à moi par la chance, ne me prêtant pourtant aucune parole, aucun mot pour nous désigner, le culte implaccable du black out.  j'étais son anecdote cul-turelle sa moins que rien sa maîtresse queue. il me voulait comme un espace miel dans sa vie, une sorte de butin  pour la soif. il savait  mon amour, -les femmes sont souvent des bêtes de coeur pour être de bonnes bêtes de sexe- , manipulant cependant ma vie selon son agenda et ses instants de liberté. je voyais alors surgir dans mes messages une ligne et trois mots...je suis mûr . je savais alors qu'il allait débarquer et puis me laisser dans la prison des femmes. le monde disparaissait avec son pas dans la rue noire. .

comme tout était faux alors quand je tentais de vivre... chaque jouissance gommait un peu plus mon âme, mon être et mon envie d'exister. je goûte encore le jus si vénéneux des silences. malade.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article