Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

leurs rouges baisers

mon jardin est vide et le jardinier a mis ses bottes de soleil. il est dans les allées de lumière là où se croisent sans cesse les fleurs et les épis de neige. il guette,  ses semences de piments rouges pour la bouche. il patiente dans les serres des levains coquelicot pour greffer des routes au coeur chaud comme des artères et des rayons, le centre battant d'un chant qui voyage. il secoue son grain d'encre et il tombe des oiseaux et des danseuses dans le tamis de novembre.

mon jardin est vide. je taille à l'épine la manne de feu des petits chaperons. transhumance de leurs baisers.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article