Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

l'adieu aux palmes

je viens de jeter l'éternité dans mon jardin. l'ai  balancé depuis la porte! pas le courage d'aller à bord de ma terre- - fait un temps bien trop biseux- et la dunette avant est à une grosse vague de troènes.

l'éternité en or pur grand monoprix, une éternité presque neuve...pas trop servie, pas trop usée avec toutes ses dents, d'aligators. oui,  j'ai foutu les crocos d'Egypte  dans la benne des saisons! au revoir l'avenir, je le repêcherai au printemps. mais, mais...! avec quelle élégance je l'ai vu planer, prendre sa petite ellipse, son virage à 180°, arpenter son joli piqué, direction les choux rouges, le tas ventru d'une courgette en déficience morale....l'avenir plongeant, le décolleté profond vers des mous de gadoue, vers des vers  croque- tout. et moi moi bien droite, bien costaude sur mes idées fixes, sur mon instant de gloriette, la main en visière saluant le trépas du moment et la mise en berne du pavillonJardin!

finis les sécateurs, les binettes à 16heures pile poil, les cueillettes amoureuses d'une poignée de cerises(tomates  mon chou tomates cerise..t'inquiète)les chasses à la limace, les attaques au boubou... j'ai pris ma retraite, je saborde ma corvette. mais  le cap'taine Moto-cult ne sera pas longtemps loin des îles Légumines . je mets mon coeur sous le pavillon noir. et ma jambe de bois dans l'abri à outils.. mon beau jardin  roi des jardins...je pleure ta froidure

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article