Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

insomnie

tendre les muscles 

étirer lentement la peau un grain après l'autre

caler son infortune dans le corpus moelleux

tirer la couverture  effleurer- tirer remettre

réajuster son désir de brèves secousses

allonger le cou dans l'imposte et passer du côté céleste de la voûte

entendre ce craquement d'os accordé

mettre ses mains dans l'accueil

bien serrées sur les bretelles de l'âme

s'immobiliser

raide souplesse

et maintenant laisser chaque particule se détacher

dissolution  dans l'eau noire

nuit effervescente

perdre texture perdre corps

joindre enfin une vie dans laquelle j'ai place

ce vide espace où mes molécules ne se distingueraient d'aucune autre vive.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article