Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

et un menu qui marche pour la 1..un!

le serveur était libraire.avant, a-t-il murmuré.  il passe avec la carte du menu comme avec le dernier best -seller des papilles. il défile les mains posées sur une large serviette blanche lui servant de tablier. il songe entre les tables à quelques mille- feuilles ou à d' anciennes éditions non encore tranchées et qu'il faudra avec un coupe -papier bien propre fendre de bas en haut, jolies aumonières de poisson  ou  farcis feuilletés. sa clientèle boit des encriers, suce des gommes ou décapite sans état d'âme des incipits encore  fumants. elle mange par chapitres et lui promène ses boucles grises entre ses collections de clients, ses secteurs littéraires.. . ici celui des philosophes qui lui demandent d'où vient l'eau. là, les romans étrangers où des amateurs cherchent une traduction du menu du jour..l'angle des enfants et sa chaise haute ou encore le coin des poètes où on le questionne, la bouche en aronde, sur les mystères des " filets de bar à l'unilatéral".

il parle, fait sa promo. tout n'est pas si bien dans les nouveautés de la rentrée, ose-t-il... avant que de se faire reprendre d'une façon un peu sèche par le grand FNAC qui le surveille depuis le comptoir.

, " ...mais question de goûts...il y a à boire et à manger"  pour reprendre le commentaire qui se meurt entre ses lèvres roses.

ô littérature de consommation

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article