Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

épars

herse des heures

éparpillage

la nuit est un champ de cornes et de naufrages qui dégomme mes mots les uns après les autres

rêves effrités de boue

racines et vieux cailloux  dorment dans un chiffon de sueurs et je veille pour les socs et les restes d'argile

le  temps est à suspendre le vent dans un souvenir

deux mains pincées en oiseau

un temps à trouer d'une pointe de langue les histoires et les paroles

jusqu'à ce qu'elles fassent bouche contre la tienne

chaque fois que je pétris l' air de ces riens mobiles

j'entends comme un chuintement mon âme qui dérouille.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article