Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

parcours fléché

cette rue qui tangue et  course le plaisir

de terrasses

en  petits culs vissés aux abords des vieux arbres

la jambe et le cou en collier de soupirs

cette rue que tu montes

étalon de bitume

ou bien qui te descend

te flingue d’envie à reculons

ton âge dans la poche entre deux doigts croisés

cette rue qui est tienne

que je ne serai pas

l’allée  des grandes pousses où je me suis plantée

au-dessus de ta tête

dans un fanal de ciel

horizon vertical et piton de nuées

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article