Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

beckett

fin de partie..ah! ce titre! fallait aimer jouer gros la littérature pour oser ce genre de poker. moi aussi, ça y est, le pas est dans le gobelet. je secoue et c'est tout un champ sémantique qui va sortir, -qui est sorti devrais-je dire-? rompre la bande à pétanques. au placard la panoplie carnavalesque des jeux de billard,  dissection à vif et autres amusements. j'ai la tête dans la rainure du bowling avec deux trous pour les doigts et le lancer. tête roule ! mais quilles abruties là-bas, vous allez forcément le sentir passer mon boulet et c'est parait-il le jeu! je roule pour vous, disait l'autre, le camionneur des roues voilées. ça cahotait dur dans ma tripaille. j'avais la nausée toujours au taquet. à force, on ne sait plus ce que c'est que de tourner rond. j'étais secouée! dans tous les sens du terme et de l'âme. pas que son pneu qu'était crevé. je fatiguais à me farcir le ciel et puis l'enfer et le ciel et l'enfer... je viens de mettre le pied à terre. je dis pas. le mal de terre ça existe aussi. peut-être que ça me tiendra un temps encore, mais je suis au sol et là-haut les corbeaux congèlent raides sur place dans leur costard noir.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

je n'aurais pas aimé ça, ici les merles et merlettes passent la journée par terre à fouiller sous les chênes ds les feuilles mortes, là où la neige a fondu, et les poules sont en arrêt total de
tout depuis des lustres...tout juste si elles sortent quelques minutes et encore, de leur chalet... perchées à longueur de nuit et de journée, je me demande si elles s'évadent autrement (?)
Répondre
A


oui c'est triste et presque insaisissable ...



C

les corbeaux gêlent et la parole s'envole, sacrée volée oui, vivifiante !
Répondre
A


faut croire que j'aime bien le froid...ceci dit un merle est tombé gelé  sur ma route il y a deux jours...j'en ai frémi d'inquiétude.