Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

attitudes

Nouvelle posture pour écrire.

 Droite devant la fenêtre.

Ouvrir la fontanelle, comme un singe implanté, électrodes poètes dans la bouilloire de la cervelle

Attendre qu’un vent solaire étête mes douleurs, quand je clapote des songes comme cuisent les œufs-en sifflant parmi des cheveux de bulles.

Les paupières aimeraient tant rassembler en petit tas ce précieux insaisissable qui mettrait ne serait-ce qu’un mot sur la vie Un prénom peut-être si la mémoire n’avait pas si froid.

Et reposer  laisser reposer sans plus rien qu’une infinie patience, couronne de ciel et racines, un charme à l’orée de la forêt

J’écris debout, incantation pour une prochaine vie d’écorce et de sève

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article