Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

rêve et désir

Alors, prendre mon élan et enjamber la faille de l’ombre. Les mots creusent la moraine du froid. La mort s’allonge et cette fosse sous mes nuits glisse sur le parquet de la chambre. Prendre le fil d’une épée, trancher les fissures, je tombe moi aussi, stèle lourde.

Je prends dans le jardin de paupières, les mosaïques du sommeil. Ne serait-ce qu’un semis de couleurs pour composer ma vue. Je ne suis pas à l’abri de ma peur d’exister.

Ma mère m’a dit que sa mort m’allait si bien. Pourtant, il faudrait bêcher les catafalques où j’épuise l’amour des miens. Ils ont fini de me vendre à la solitude. Ne reste qu’un solde de pollens et de flocons. Une semence si frêle qu’on peut imaginer que ne s’élèveront que des rêves monochromes n’agitant qu’une seule corde et l’écho d’un unique adieu.

Je veux tant recoudre l’écorce de l’arbre et du gaspillage de l’amour, rassembler les dernières particules…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sandrine 28/09/2015 09:57

Bonjour,

Je découvre votre blog et j'apprécie chaque lecture ...
Je suis également auteure. J'écris de la poésie contemporaine, Haïkus et Tankas.

Au plaisir de vous lire,

Sandrine.

annaj 28/09/2015 12:16

mon nouveau blog: les mots sous l'aube www.jouyanna.ch

brigetoun 01/03/2015 06:31

le tenterais bien si ne me savais si mauvaise ouvrière (recoudre)