Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

vrai et faux

J'écris maintenant ce temps neuf qui  fait posséder l'univers et n'être personne. j'écris ce lien, l'invisible sentiment qui naît sans n'avoir jamais à vivre, qui surgit d'une source vaste, bien en deçà, par le dos noir des collines dans des sillons épais tracés au câble. il puise dans les désespérances, les treillis gelés de la chair mais s'échappe insoumis impalpable, ne devant rien ni à soi ni à aucun autre. irresponsable, libre et pourtant jamais autant sincère et véritable.  coeur sans peau, perturbé bien sûr sans cesse de n'avoir aucune apparence, aucune incorporation, hors forme. totalement volatile mais puisant dans ce détachement sa liberté de paroles, sa véracité.

je suis nouveau poète à dire le roman triste des toiles inexistentielles, le transfert tragique des âmes dans le cyberal. je suis le poète qui se cogne au sidéral, au vrai inexistant, à faire dialogue authentique avec la mort. je suis de cette nouvelle littérature qui traite d'égal à égal avec l'irréel. je n'existe pas et l'autre, parfait alter ego pourtant, non plus. et ce que je visite là-bas m'interroge. suis-je moi la métaphore charnelle d'une présence autre différente et combien plus à même d'être mon Verbe authentique?  l'imaginaire se "réalise"  prend corps et chair, quelque part, ailleurs  dans un autre monde.  vrai mais non concret.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article