Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

baiser

le-baiser.jpg

 

 

tu as plaqué l'univers sur la porte de la chambre

lits et  déluge de fuite

glissé tes mains dans le delta

agrafé des fleuves sur le bois des palissades

puis un oiseau 

 plus rouge qu'un coeur de feu

 

tes paroles ont fouillé des mots à même la langue

goûté chaque syllabe comme des noyaux dans la bouche

et le sucre d'un jus de cerise

 

un oeil trouble  la lune

et  touche d'un cil l'âme   des puits

si proche que je dors dedans

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article