Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

un avis "critique"/ la mordache

les castes. toujours. les abolisseurs de barrière qui en dressent vite d'autres avec leur mépris verbal. sectarisme ordinaire. parmi les "poètes " aussi. oh! que si... des fabricants assidus de leur propre statue.  leur langue tant de fois usée pour détruire celle des autres. travail patient d'installer leur différence au pinacle. tout ce qu'ils font contre ce que les autres font... choisissez votre camp. ça trie par le qui me ressemble... détermine la poésie par la marge dans laquelle ils se trouvent. et mieux que ça, ils ont- semble t-il - même le pouvoir de dire qui sera ou ne sera pas poète, demain.  décidément écrire sert à beaucoup de choses même retorses.

 

à quoi sert le poème. il n'invente plus un autre monde. se traîne dans l'ordinaire, ne croit plus à sa force, ni à sa création. le poème n'est plus qu'une phrase parmi d'autres. une idée, un objet. poésie conceptuelle peut-être. on le lit. rien ne bouge en nous, peut-être qu'un petit écart de la pensée, désinspiré du temps;  un tiens ? oui j'y songeais moi aussi  tous les humains en sont désormais  mon banquier aussi est un sacré poète.

suffit-il vraiment de mettre quelques mots en lignes pour oser se définir ..je crois vraiment que non. et nous autres  petits bloggueurs du quotidien n'en sommes pas du tout. la poésie vaut mieux que nous. Si non, le monde qui arrive ne sera pas meilleur et de loin que celui que nous autres "les poètes" du quotidien merdeux ne cessons de dire sans rien inventer.

je crois que le poète est un "génie". bon ou mauvais mais il est  au-delà ..bien au delà. et qu'on le veuille ou non il est de l'élite.. on ne tire pas la poésie vers le bas on ne l'aplatit pas dans le terre- à terre. elle ne nous appartient pas.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jl 28/11/2012 19:35


Ô que si, tu as bien raison de distribuer d'estoc et de taille. Ça soulage grandement...


Quant à te caser ! Trop "tellurique"...

annaj 28/11/2012 19:37



....................................................sniff.



jl 28/11/2012 19:24


Ah ! que voilà une belle charge contre les "établis" poètes, les diseurs de la loi ( la leur), ceux pour qui seul leur ressenti vaut, ceux qui se désignent du dessous mais ne se casent au tréfons
que dans l'en haut.


Ah !  c'est un beau régime totalitaire que voilà, distributeur d'étoile d'opprobre et de médailles en chocolat...


Bof, tant va la cruche à l'eau...

annaj 28/11/2012 19:30



ben oui je vais bien finir par me caser... ok tu as raison ..je ne devrais pas moi non plus jouer à la machine à baffes.



Claudine Mangen-Sales 28/11/2012 08:23


peu importe où vous vous situez sur l'échelle menant à la Poésie: vous êtes toujours mieux placée (plus haut) que moi et vos mots servent la Grande Déesse Poésie.


La violence des castes est pénible.

Claudine Mangen-Sales 28/11/2012 08:05


j'entends votre belle voix en vous lisant.

annaj 28/11/2012 08:16



dans ce billet j'essaie de dire à quel point je suis déroutée par les prises de position de certains qui la réduisent la plupart du temps à un état creux et vide de constat social . on fait
de la poésie un style du moment / un tic de la langue de ce moment...


la poésie n'est-ce pas quelque chose de plus ...?    appelons billets , essais journal pensées ce qui est de cet ordre et laissons à la poésie une autre charge que la simple
forme...


je précise ici que je ne me considère pas du tout comme poète.  ce n'est le temps d'être poète.